Angers – Porte Saint Serge

Europan 14

Le site d’Angers est un lieu semblable à n’importe quelle périphérie de ville, caractérisé par des panneaux publicitaires, des aménagements routiers, des nappes d’asphaltes, des parkings à perte de vue. Ce type de quartier est hérité d’un urbanisme de zonage des années 60, relatif à une période d’utilisation massive de l’automobile, et n’est plus adapté aux enjeux économique et écologique de demain. Il est aujourd’hui nécessaire d’insuffler un peu de poésie dans ces lieux, de retisser un lien entre nature et culture, de repenser notre façon de consommer et de nous déplacer, de mettre en relation les notions de production et d’écologie…tout un programme de métamorphose urbaine et de poétisation de la nappe urbaine que nous proposons d’inventer suivant trois enjeux :

  • Sortir du tout voiture , en redonnant une place au piéton, en repensant les modes de livraisons des marchandises sur le dernier kilomètre, et combinant le maillage et la pratique des différents modes de circulation
  • Contrer la banalisation de l’entrée de ville, en modifiant sa perception et son imaginaire par une mutation des nappes de stationnement, par l’apport de nouveaux usages dans ces espaces monofonctionnels, et la valorisation du foncier.
  • Penser la zone d’activité par le vivant, en connectant le site au grand paysage ( bord de Maine, la Tournerie), en développant les surfaces perméables pour permettre une meilleure régulation des crues et des eaux pluviales, en développant un paysage urbain en évolution et infiltré par le vivant en valorisant les déchets dans une dynamique éco responsable.

Nous proposons ici quatre interventions de projet qui s’articulent et se recoupent de manière complémentaire :

1 – La zone d’activité perméable : Une mutation de la zone d’activité existante par le levier des parkings en concertation avec les différents acteurs privés et publics.

2 – « Le totem » : Un édifice « totem » qualifiant l’entrée Nord de ville : plateforme intermodale liant la bretelle autoroutière et un maillage de voies cyclables.

3 – « Le parc des fours à chaux » : Un lieu d’innovation et d’expérimentation dans le domaine de la phythorestauration, mais aussi un lieu pédagogique et de loisir considéré comme une nouvelle réserve foncière.

4 – La transition productive : Création d’un processus de recyclage des déchets et de gestion des transports lié au dernier kilomètre (livraison du M.I.N) articulé avec la voie verte le long de la voie ferrée.

Localisation :

Angers

Annee :

2017

Mission :

Concours

Programme :

étude urbaine sur l’évolution d’une zone d’activité

Architecte associé :

Godefroy Rivière, Victor Moury, Cémilia Deschamps, Clémentin Pillot